Les autorités fédérales de la Confédération suisse Administration fédérale

Département de l'Environnement, des Transports, de l'Energie et de la Communication

Office fédéral des routes OFROU

Projet

 

/public/images/vueaerienne_low_def.jpg

 

Le tronçon long de 12,7 km de la route nationale A5 La Neuveville – Bienne se situe entre la demi-jonction de La Neuveville-Est et le giratoire à l’entrée de Bienne (route de Neuchâtel, faubourg du Lac et Ländtestrasse). Longeant la rive gauche (au nord-ouest) du lac de Bienne, cette route nationale traverse les localités de La Neuveville, Chavannes (Schafis, commune de La Neuveville), Gléresse (Ligerz), Douanne (Twann), Daucher-Alfermée (Tüscherz, commune de Douanne-Daucher) et le quartier de Vigneules (Vingelz) de la ville de Bienne. La mise en service de la route nationale date de 1973. Les localités de Chavannes et de Gléresse sont contournées depuis 1991 par le tunnel de Gléresse.

A l’exception du tunnel de Gléresse, le tronçon correspond à une route nationale de troisième classe. Cela signifie que l’usage n’est pas limité aux véhicules motorisés mais qu’il est également ouvert à la mobilité douce (vélos), au trafic agricole et aux transports publics (y compris des arrêts de bus). Par ailleurs, une route nationale de troisième classe peut être longée de trottoirs et comporter des accès latéraux directs au réseau secondaire et aux immeubles.

 

Par ce projet de réfection, l’Office fédéral des routes poursuit les objectifs généraux suivants :

  • l’uniformisation de la voirie avec une seule largeur de la chaussée et la réalisation de bandes cyclables continues ;
  • l’amélioration de la sécurité pour tous les participants au trafic grâce à la stabilisation des ouvrages d’art, l’amélioration du guidage optique et des équipements de sécurité complémentaires dans le tunnel de Gléresse ;
  • la diminution des émissions sonores.

Au vu de l’environnement habité, de la topographie et de la ligne de chemin de fer Neuchâtel – Bienne menée en parallèle, le tracé de la route nationale ne peut presque pas être modifié.

Le projet de réfection global est découpé en trois parties :

  • les mesures anticipées (2013 – 2017) concernent tous les ouvrages pour lesquels un besoin d’intervention immédiat a été identifié. Il s’agira de renforcer des murs de soutènement et de stabiliser des parois rocheuses (protection contre la chute de pierres) ;
  • la galerie de fuite du tunnel de Gléresse qui consiste en un tube parallèle au tunnel routier avec un accès tous les 300 mètres ; en même temps, l’éclairage et la signalétique seront améliorés dans le tunnel ;
  • les travaux de réfection globale (UPlaNS) comprendront le renouvellement et l’extension de toutes les installations selon les standards actuels, la pose d’un revêtement phonoabsorbant, l’uniformisation de la largeur de la voirie et la mise en place de bandes cyclables.

Le montant des études, acquisitions de terrains et travaux est évalué à environ 250 millions fr.

 

/public/images/nationalstrasse_1_klasse.png

Route nationale de première classe : voies de circulation physiquement séparées, réservées aux véhicules motorisés (image : demi-jonction de La Neuveville-Est direction Neuchâtel)

 

/public/images/nationalstrasse_2_klasse.png

Route nationale de deuxième classe : raccordements sans croisements à niveau, voies de circulation réservées aux véhicules motorisés (image : demi-jonction de Twann-Est direction Neuchâtel)

 

/public/images/nationalstrasse_3_klasse.png

Route nationale de troisième classe : trafic mixte (y compris vélos et transports publics avec arrêts), trottoirs et raccordements directs du réseau secondaire (routes communales) et d’immeubles (image : Vigneules)